J'ai des choses à dire

Je n’aime pas être enceinte, j’ai droit ou pas?

Sur la route des vacances, nous faisons une halte dans une aire d’autoroute surpeuplée de jeunes femmes encintres (enceintes), comme dirait Doudou.

Et à cette vue, me vient une petite réflexion. Attention, amie nullipare, tu vas me détester car ici je ne vais pas te vendre du rêve concernant la grossesse, non.

Tout d’abord, qui peut expliquer pourquoi tout le monde te trouve magnifique avec quinze kilos en plus, le visage si bouffi que tu te mords les joues quand tu manges. Ça n’existe pas dans la vraie vie.

Et puis, c’est quoi cette carte autoroutière sur le ventre et la poitrine? Un vieux remake de Prison break?

Quoi? On est en mai? J’ai dormi trois mois?

Si t’as de la chance, tu dors pendant trois mois. Si t’as pas de chance, tu dors et tu vomis pendant trois mois.

De la rétention d’eau? Tu es un barrage hydraulique à toi toute seule.

Tu n’as pas des envies de fraises, c’est quoi ce mythe? Toi tu as envie de tout ce qui t’est expressément déconseillé: une coupette de Champagne, un bon camembert au lait cru, du boudin noir ou des sushis. Ou des makrouts à 3h du mat’. Mais en général, ton cher et tendre te répondra gentiment que non, ça n’est définitivement pas raisonnable. Comprendre: T’es cinglée ma poule, si tu crois que je vais me lever en pleine nuit pour arpenter des rues désertes à la recherche d’une potentielle épicerie arabe ouverte, tu te grattes.

Tu as droit à l’incontournable interrogatoire sur le prénom du futur Nain. Et tout le monde y va de son avis ou pire: « Ah, c’est original… ».

Soyons claires, à partir du cinquième mois tu ne dors plus la nuit puisque tu te lèves six cents fois car:

  • tu vas aux toilettes
  •  ton futur Nain prend ton ventre pour une salle de jeux.
  • tu vas aux toilettes
  • ton futur Nain fait une pause, il doit regarder TChoupi. Tu en profites pour avoir des crampes aux mollets et aux orteils.
  • tu vas aux toilettes
  • tu as des remontées acides, oui c’est glamour.
  • tu vas aux toilettes et tu en profites pour te lever: il est 6h.

Tu passes ton temps dans les salles d’attente: celle de ton gynéco qui a, au mieux, entre une à deux heures de retard et celle du laboratoire d’analyses dont tu as lu toutes les revues, même Pèlerin.

Tu as l’impression de faire un trail en haute montagne quand tu gravis les marches d’un escalier. Pulsations 180; transpiration intense. Tu ne sens plus tes pieds. D’ailleurs, où sont-ils déjà?

Bon, je ne parlerai pas de l’accouchement, je risque d’en vacciner certaines.

Alors non, définitivement, je n’aime pas être enceinte; cela fait-il de moi une mauvaise mère? Je ne pense pas.

Je ne fais juste pas partie de ces mamans rayonnantes et super épanouies grâce à leur bidon proéminent. Alors si cela peut déculpabiliser certaines mamans, tant mieux!

Publicités

Des choses à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s