J'ai des choses à dire

Je t’embrasse comme je t’aime.

Je sais qu’un jour nos enfants me demanderont : « Comment elle était ta mamé ?» Les enfants posent toujours ce genre de question, c’est pour cela qu’on les aime… Et je leur répondrai :

Ma mamé… …elle sentait bon la crème Nivea, le pot bleu, vous savez, le bien gras. …en été, elle portait des robes en éponge rose et orange. …c’était la seule à nager le dos crawlé à la mer. …c’est même elle qui m’a appris à nager à Collioure …c’était aussi la seule à me préparer des sandwiches à la soubressade pour le goûter.

Ma mamé à moi servait toujours le café dans ces immondes mazagrans ramenés de Sologne,

Ma mamé à moi aimait les bijoux en or, les fleurs, faire des mots-croisés, lire Voici et Gala,

Ma mamé à moi parlait fort et disait toujours « Mange ma fille, mange ! », avec ce fort accent pied-noir,

Ma mamé à moi c’est tout ce qui me raccroche à une Algérie surannée et inconnue, c’est ce qui me raccroche à la Calanque de l’Ouille, à une espèce d’eden perdu. Alors la dernière image que je voudrais garder, c’est celle de ses bras nageant le dos crawlé au loin, dans cette mer qu’elle aimait tant.

Et comme elle aimait à le répéter : Au revoir, je t’embrasse comme je t’aime !

Publicités

Des choses à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s