J'ai des choses à dire

Qu’ils soient plus forts.

Les Nains sont des petits êtres formidables: ils sont vifs, réactifs, curieux, drôles, rêveurs et si innocents.

Lorsque tu lâches ton Nain dans l’arène de l’école (de la vie), tu ne peux réprimer cet atroce sentiment de peur: pourvu qu’il ne soit pas seul, qu’il trouve un ami, qu’on ne le chahute pas à la récré, qu’il ne s’effondre pas si personne ne le prend dans son équipe, qu’il ne tombe pas, ne soit pas la risée de ses camarades, etc.

« Personne n’a joué avec moi ce matin. »

Tu empruntes la DeLorean à Marty McFly pour remonter le temps et te retrouver dans la cour de l’école, le matin même, avec ton Nain et le faire rire aux éclats. Mais tu dois te résoudre ravaler tes larmes et à apprendre à ton Nain à laisser faire le temps et à aller vers les autres.

« Machin m’a donné un coup de pied aujourd’hui ».

Ton sang ne fait qu’un tour et tu vas scotcher Machin à un poteau sur la place du village. Mais tu dois te résoudre à convaincre ton Nain de se défendre et de ne pas te laisser ennuyer par ce nase de Machin, même s’il est plus grand-gros-fort, même si c’est un CM2, même si tu risques d’être puni parce que tu t’es rendu.

« J’ai eu un accident à l’école, je n’ai pas pu me retenir…et Truc s’est moqué de moi. »

Tu sèches ses larmes de honte. Tu cours scotcher Truc avec Machin sur la place du village et tu les laisses une nuit dehors. Mais tu te résous à apprendre à ton Nain à demander de l’aide à un adulte quand il en a besoin et à faire fi des moqueries des autres, même si c’est douloureux.

« Elle m’a dit que j’étais moche. »

Qui ose prononcer une telle ineptie? Il n’y a plus de place sur le poteau du village… Elle n’a pas les yeux en face des trous, tu es la réincarnation d’Apollon. Mais tu dois te résoudre à lui apprendre que chacun et comme il est et qu’il y aura toujours quelqu’un d’autre que ta mère pour te trouver beau et t’aimer .

« Je suis tombé pendant la course, je suis arrivé dernier. »

Tu inocules le virus de la gastro-entérite aux autres participants, tu fais monter ton Nain sur la première marche du podium et tu payes une foule d’anonymes pour l’acclamer. Mais tu te résous à lui apprendre que c’est le jeu et même si tu es dernier, tu es courageux d’avoir participé. Tu restes un petit bonhomme pétri de qualités. 

Et tu lui murmures des je t’aime. Pour qu’il soit plus fort.

 

Publicités

Des choses à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s