Espagne·Voyages

Barcelone, les incontournables #2

vamos

Chausse tes baskets, ça va chauffer!

circuit-Barcelone (Small)

On oublie sa tenue de fashionista, on troque sagement ses talons de dix pour une paire de baskets (sans pousser jusqu’aux runing quand même…) et on part de la Place Catalunya.

plaza catalunya
image Google

On ne fait pas son hystérique de touriste à la vue des enseignes qui jalonnent le périmètre de la place: Corte Inglés, Hard Rock café, Zara, Apple store, etc. On résiste et on s’aventure sur l’avenue la plus célèbre de Barcelone: les Ramblas.

ramblas

On sillonne entre les touristes, on évite les perches à selfies, on essaie de prendre des photos sans avoir une tête dessus… Mission impossible, sauf si on décide de se lever tôt et d’aller flâner vers 9h. Les petites boutiques attrape-touristes des Ramblas n’auront pas encore ouvert mais ce n’est pas bien grave, non?

Du coup, puisqu’on s’est réveillé de bonne heure, on s’arrête dans un café (ce n’est pas ce qui manque) pour déguster un bon Chocolate con churros .

chocolate con churros

Encore mieux: on fait une halte au marché couvert de la Boquería et on se paie une ventrée de fruits frais ou un sandwich au jambon de pays…chacun ses goûts!

boqueria

Une fois repu, on peut poursuivre sa promenade le long de las Ramblas pour arriver au mirador de Christophe Colomb qui pointe son doigt vers la mer. On est à mi-chemin, courage, le meilleur reste à venir!

colon

On longe la grande promenade, le « Passeig de Colon » (une Promenade des Anglais à la Barcelonaise) où nous attendent deux sculptures bien connues et érigées à l’occasion des JO de 92. Puis on chemine vers la plage en écarquillant les yeux devant les énormes yatches amarrés au port.

paseig2

gamba barcelona

paseig colon

Arrivé à la plage, on a envie de se vautrer sur le sable et de faire une pause. C’est bien légitime…De surcroît, il ne manque que Keanu Reaves et Patrick Swayze pour nous combler de bonheur.

playa-barcelona

Mais il va falloir s’armer de patience, gentillesse et bienveillance. Tout ça tout ça. Car une fois notre désormais musclé séant posé sur le doux sable barcelonais, nous voilà accosté par:

  1. une masseuse asiatique: 15 min, pas cher, bon massage, toi regarder mer.
  2. un vendeur de mojitos : pas cher, bon rhum, toi regarder mer et boire.
  3. un vendeur de paréos: pas cher, beaux, faits main. Toi regarder mer sur paréo avec mojito.
  4. un vendeur de Coca-cola: je suppose pas cher, pour se désaltérer après l’effort du massage sur le paréo et de l’abus de mojitos face à la mer.

masseuse-playa

 

On prend les mêmes et on recommence toutes les dix minutes. On ne s’énerve pas, on refuse calmement. Au bout de cinq refus, on demande à son conjoint/père/frère/ami/tuteur de prendre le relais.

Dieu merci, et à notre plus grand ravissement, un exhibitionniste vient pointer le bout de son…nez, ajoutant ainsi une petite note drolatique à cette aventure littorale. Et non, on ne poste pas de photo pour illustrer son propos.

Allez, on termine notre promenade en longeant le bord de mer jusqu’aux deux tours Mapfre et Ars pour se laisser éblouir par le poisson qui scintille.

barceloneta1

pez-barcelona

Et pour ceux qui n’ont pas brûlé assez de calories, il est encore temps de faire une petite séance de muscu face à la mer…

muscu-plage

Publicités

Des choses à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s