J'ai des choses à dire·Vive le sport!

A toi, le bénévole du club.

Je t’admire, le Bénévole. J’admire ton dévouement et ta patience, ta générosité et ton altruisme.

Sauf que.

Tu vois débarquer une mère qui vient chercher son Nain au club de sport. Tu l’abordes en lui demandant si elle aimerait encadrer une trentaine de Nains hystériques le mercredi après-midi. La dame te répond poliment par la négative. Et là, que t’a t-il pris? Tu lui rétorques qu’elle ferait mieux de venir les aider plutôt que de s’emmerder fermement à attendre la fin du cours, et que finalement, elle s’emmerde le mercredi après-midi.

La dame a une extinction de voix depuis deux jours, Dieu est avec toi, le Bénévole. Parce que vois-tu, si elle avait eu toutes ses cordes vocales bien en place, voilà ce qu’elle t’aurait hurlé à la face.

Afficher l'image d'origine

Le mercredi, la dame est une sacrée veinarde car elle ne travaille pas. Et comme elle s’emmerde fermement, elle passe sa matinée à ranger son humble demeure mise à sac par deux Nains. Elle retrouve des bouchons en plastique dans les lits, nettoie les toilettes qui, invariablement sont inondés, nettoie les traces de dentifrice rose fluo dans le lavabo et ramasse ces fucking cotons que son amour de Nain jette derrière la poubelle parce que ça va plus vite que de l’ouvrir.

La dame, elle s’emmerde tellement le mercredi qu’elle prépare à manger pour midi tapante parce qu’après elle enchaîne les aller-retours aux activités de ses Nains; et puis elle fait aussi à manger pour le soir et le lendemain, parce que la dame elle ne rentre pas chez elle le midi pour déjeuner. Comme c’est emmerdant à mourir, la dame fait des lessives et étend le linge pendant que la ratatouille cuit et que le gâteau au yaourt est en train de cramer dans le four.

Le mercredi après-midi, la dame meurt d’ennui, si bien que cette fois-ci elle est arrivée cinq minutes en avance à l’activité de son Nain et l’a regardé courir comme un dératé. Son Nain lui a fait coucou de la main, il était fier et content de la voir. C’est vrai que d’habitude, la dame arrive ric-rac, en courant et en disant « Vite, on est pressé ».

Comme la dame s’emmerde fermement, elle a récupéré son Nain transpirant et l’a jeté dans la voiture en direction du dojo car son deuxième Nain participait à une compétition. Et là, pour le coup, la dame avoue qu’elle s’est emmerdé fermement jusqu’à 18h30.

Je la fais courte, le Bénévole, et je te passe tous les détails de son ennui jusqu’à 21h. Alors c’est vrai que la dame ne donne pas de temps aux autres, mais force est de constater qu’elle peine à en trouver pour elle-même. Quelle égoïste, diras-tu. Eh oui, la dame l’est parce qu’elle a envie de préserver un certain équilibre et ne veut pas passer plus de temps avec d’autres Nains que les siens.

Alors promis, le Bénévole, si tu décales les entraînements de 22h à minuit ou de 4h à 6h, la dame pourra venir te filer un coup de main et fera montre de toute sa générosité, sa patience, son dévouement et son altruisme.

 

Publicités

Un commentaire sur “A toi, le bénévole du club.

  1. Oh ! Mais tu en avais des choses a dire ! Pour moi meme chose le mercredi pas de temps pour moi sniff… le benevole chez nous c est mon cheri mais je peux dire que j aimerai bien qu il passe un peu plus de temps avec sa petite famille !

    J'aime

Des choses à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s