J'ai des choses à dire

Le feu d’artifice.


On s’est tous réunis près des barrières de protection. Il faisait nuit noire et seule la lune éclairait notre impatience commune. Ils ont tiré les premières fusées.

Et on s’est tous retrouvé là, devant le spectacle éblouissant la nuit, tous là comme des gosses de cinq ans, les yeux pleins d’étoiles et la bouche remplie d’extase unanime.

Tous les mêmes pendant quelques minutes, tous égaux devant la pluie de feu, tous heureux, tous émerveillés, tous suspendus aux scintillements dans l’obscurité.

Le temps s’est arrêté.

Le temps s’est arrêté lors du feu d’artifice.

Publicités

Des choses à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s