J'ai des choses à dire

Le mal du pays.

Comme tous les matins, j’ai pris ma voiture pour aller travailler. Ils ont passé la chanson Un peu plus près des étoiles, de Gold. En temps normal, j’aurais changé de station de radio parce que bon, Gold…mais là, je l’ai laissée.

Je ne sais pas pourquoi, je nous ai revus dansant et chantant lors d’une fête de famille. Toute la tribu de cousins, les oncles, les parents et les amis. Nous étions tous là.

Et puis mon esprit est passé de cette piste de danse à une grande tablée de cette même tribu qui parle fort, qui s’envoie des vannes, qui rit aux éclats. Cette tablée sous les pins, à l’abri du soleil de juillet. 

J’ai revu nos pieds noirs de fouler la terre, nos mains casser des pignons de pins et des noyaux d’abricots, nos cheveux emmêlés par le vent et le sel.

J’ai revu les vignes et les amandiers au pied de la montagne.

J’ai revu la douceur de vivre le soir sur la plage.

J’ai revu ma rue, ma maison et je me suis dit que j’irais bien taper un peu la causette avec ma mère dans la cuisine. Ou rire comme une baleine aux blagues de mon frère. Ou tiens, même m’engueuler un peu avec mon père. 

Ce matin, j’ai eu un sacré coup de mal du pays. A cause de Gold.

Publicités

Des choses à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s