J'ai des choses à dire

La vie rêvée d’Alysson Paradis

Il y a des histoires qui te bouleversent, qui t’emeuvent. Par exemple, celle d’Alysson Paradis. La sœur de Vaness’, oui. Et tu sais qu’elle a la vie dure, la pauvresse. D’ailleurs, elle en parle dans le magazine Elle de la semaine dernière. 


7.00 Mon putain de réveil s’allume. Oui, il s’allume progressivement pour que la lumière simulée de l’aurore me sorte lentement de mon sommeil de plomb. Généralement, ça ne m’empêche pas d’être de mauvais poil au réveil.  Mes Nains dorment encore et je ne déjeune pas avec mon amoureux qui, lui, a déjà fait son footing, pris sa douche, regardé les infos, et repeint ses bonshommes du babyfoot. Je déjeune seule, dans le calme et j’irais même jusqu’à citer Stéphan Eicher : »en paix », Et dis donc, Alysson, c’est quoi ce petit déjeuner de bobos parisiens sans gluten sans gras sans rien, Hein ? Autant se faire un bol d’herbe fraîchement coupée arrosé de Contrex. Non, crois moi, rien ne vaut un bon litre de café agrémenté de deux tartines de gluten beurré pour essayer de survivre chaque jour.


14.30 J’en suis à mon deuxième Doliprane 1000. Je m’évertue à ouvrir les esprits de Nains plus ou moins ouverts. C’est ma « Réu » de chantier à moi. Après, je ne vais pas à une expo. D’ailleurs, qui va voir une expo un après-midi de semaine? Ah si! Alysson doit être une prof en sortie scolaire…à part ça, je ne vois pas.


23.30 J’ai sombré depuis deux heures devant le générique de début du film. Monsieur S ne m’attend ni avec un verre de vin ni avec des chocolats, on est plutôt bières-chips mais l’heure de l’apéro est passée. On ne regarde pas des séries qui ont pour titre « Girls », c’est foutu d’avance. Moi aussi je rêve de Cuba ou d’Argentine depuis environ vingt ans mais mon petit doigt me dit que ça ne va pas se faire tout de suite. On ne connaît pas cette Céline Salette, manifestement connue des lectrices de Elle. Et personne ne nous offre de livre qui s’intitule « Le bonheur », on lui aurait claqué à la gueule. 

Publicités

Un commentaire sur “La vie rêvée d’Alysson Paradis

  1. Excellent article !

    Je me suis reconnue dans la vie de bobo que mène cette pauvre Allyson… Non je plaisante, c’est dans ta vie à toi que je me suis reconnue !
    ******************************************************************************************************************************
    7:10 Le réveil sonne, m’arrachant à mes rêves, et ma 1re pensée est : « pfff déjà ! » Il faut dire que la perspective de faire 7 km de trajet appart-boulot en 1 demie-heure à cause des travaux et des bouchons ne m’enchante pas plus que ça !

    14:30 Cela fait 1h que j’ai repris le boulot après une pause déjeuner pendant laquelle j’ai mangé un plat cuisiné insipide. Et ma seule pensée est « vivement que je rentre chez moi ! »

    23:30 Je comate devant la télé. Avec un peu de chance, mon homme est déjà rentré du boulot et il comate avec moi…
    *******************************************************************************************************************************

    Non franchement je vois pas de quoi nous nous plaignons, nous, citoyens lambda, quand on voit la vie difficile que mène Allyson Paradis ! 😉

    Aimé par 1 personne

Des choses à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s