France

Le château de Versailles avec les Nains.

Ça nous a pris comme une envie d’ouvrir une cannette glacée de Coca par canicule.

Un miracle: un jour de congé en pleine semaine, 30 degrés annoncés, la fin d’année scolaire… Et soudain: on n’a qu’à aller à Versailles!

On réserve nos billets sur le site la veille pour éviter les queues interminables en plein cagnard de fin juin. Et bien nous en prend: il faut réserver non seulement l’entrée mais surtout l’horaire de la visite. Cela permet de passer devant ces centaines de touristes dépités dégoulinant de sueur devant les grilles du château. La visite coûte 20€ et c’est gratuit pour les Nains mais il faut tout de même imprimer un ticket d’entrée. Pour les planqués de l’Education Nationale, c’est gratuit et il faut juste présenter le Pass éduc.

En arrivant sur place, on opte pour le parking devant le château. Bien entendu, le stationnement coûte une blinde (environ 20€ pour 5h) mais c’est pas tous les jours qu’on peut avoir une vie de château, non?

Equipés de nos sacs à dos de survie (le pique-nique et les bouteilles d’eau), on dépasse cette file interminable de gens, tickets imprimés sans horaire à la main, habillés comme s’ils s’apprêtaient danser une valse dans la galerie des glaces. On pénètre dans la Cour intérieure par l’entrée A.

DSC_0067.JPG

 

DSC_0069.JPG

Enigme 1: comment les nénettes peuvent-elles imaginer arpenter le château et les immenses jardins en talons aiguilles?

DSC_0073.JPG

Une fois le pique-nique laissé à la consigne (gratuite), on attaque la visite classique du château entre les hordes japonaises aux lèvres teintées de rouge vif et les groupes scolaires aux casquettes fluos repérables. Et les instits en transe au vu de la foulasse. Le site annonce pourtant une affluence modérée et je n’ose même pas imaginer la « forte affluence ». C’est peut-être ça qui a inspiré la chanson « Les sardines » à Patrick Sébastien… Oui, j’ai de la culture, messieurs dames.

DSC_0103.JPG

IMG_2943.jpg

DSC_0104.JPG

IMG_2950.jpg

Je m’égare.

IMG_2949.jpg

On suit la visite pendant laquelle, j’essaie tant bien que mal d’expliquer le fonctionnement de Versailles et de la monarchie. Mes souvenirs remontent à la classe de Ce2 de Mme Verdaguer, je tiens donc à remercier chaleureusement la fabuleuse série de Canal+. Les Nains sont plutôt attentifs et conciliants et à ma grande surprise, ils repèrent des choses qu’ils connaissent: des dieux grecs peints sur les plafonds ou sculptés, prétexte pour raconter l’histoire de chacun, à nous, ignares. Bref, la mythologie nous sauve souvent la mise!

DSC_0091.JPG

IMG_2955.jpg

DSC_0108.JPG

Inévitablement je m’extasie dans la galerie des glaces alors que les Nains s’émerveillent devant les immenses scènes de la galerie des batailles. Chacun son truc, tout le monde y trouve son compte, c’est parfait.

DSC_0128.JPG

IMG_2968.jpg

Enigme 2: La capeline est-elle vraiment indispensable à l’intérieur du château?

DSC_0132.JPG

Nous sortons du circuit intérieur au bout d’une heure et demie et c’est amplement suffisant pour les Nains qui ne pensent qu’à une chose: aller courir dans les jardins. Et manger, cela va de soi.versailles-parcours

DSC_0131.JPG

IMG_3012.jpg

IMG_2980.jpg

On s’installe donc à l’ombre dans les jardins pour pique-niquer puis on se dirige jusqu’au domaine du Grand Trianon. Passage au stand de glaces oblige, on décide finalement de s’étendre royalement dans l’herbe à l’ombre des tilleuls pour piquer un petit somme et jouer à cache-cache dans les buissons.

IMG_2985.jpg

IMG_2993.jpg

IMG_2996.jpg

Enigme 3: Y a t-il un pique-nique dans les sacs Vuiton portés à bout de bras des nénettes?

Requinqués, on se rend à pied jusqu’au domaine du Trianon que l’on ne visite pas puisque c’est un ticket supplémentaire. On se contente de se promener à l’ombre des arbres et de longer le grand canal. On est tellement bien qu’on se refait une pause au bord de l’eau sous les tilleuls: il y a très peu de monde de ce côté du parc, ça fait du bien!

DSC_0152.JPG

IMG_3003.jpg

DSC_0149.JPG

IMG_3002.jpg

DSC_0156.JPG

Enigme 4: Pourquoi les Japonais prennent-ils des photos avec des groupes scolaires?

On termine notre parcours par les jolis jardins, on passe dans l’orangerie parfumée et on s’imagine des scènes de vie de la cour.  Ca devait roucouler et comploter sévère là-dedans!

DSC_0160.JPG

DSC_0162.JPG

Après cinq heures passées à flâner dans le domaine, on se rend aux anciennes écuries pour admirer les carrosses datant du 19e siècle. C’est gratuit et vaut franchement le détour!

IMG_3018.jpg

IMG_3015.jpg

Au final, on a passé une journée super agréable parce que notre longue et paisible promenade dans les jardins a apaisé la cohue que l’on trouve à l’intérieur du château. La visite classique du château donne une idée de l’immensité du site, de son faste et de son extravagance mais on reste un peu sur sa faim à mon goût. Happés par le flot touristique, il est difficile de s’attarder dans les pièces et de prendre le temps d’observer les objets, les tapisseries, le mobilier. À mon sens, la visite classique reste une « base » et convient pour une première approche ou pour les enfants. Par la suite, il faut  réserver des visites guidées thématiques.

Le top 3 des Nains:

  • courir et jouer dans les jardins
  • regarder les tableaux de la galerie des batailles
  • voir les carrosses

Si tu réponds aux quatre énigmes correctement, tu gagnes une perche à selfie pour te fondre dans la masse des touristes Japonais !

NB: Les photos sont du merveilleux JMV! 😘

 

Publicités

Un commentaire sur “Le château de Versailles avec les Nains.

Des choses à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s