Canada·Ontario·VOYAGES

Toronto avec les Nains #1

Jour 1: Les Frenchies ont de la moule à Toronto.

where-is-canada-located-in-world-map-at-toronto-besttabletforme-with-within.jpg

C’est encore jet lagged que l’on se réveille à 5h du mat. Pour le coup, ça tombe plutôt bien  car la finale de la coupe du monde de football est retransmise à 11h et on a réservé une table au Real sport bar de Toronto, un gigantesque bar où des centaines d’écrans géants te pètent à la gueule dès que tu y entres.

On arrive sur les lieux vers 9h et une queue monstrueuse de gens peints en bleu-blanc-rouge campe devant les portes du bar. Une bonne surprise nous attend: ceux qui ont une réservation entrent immédiatement et de fait, on s’attable à 10h devant nos grands verres de bière…. Le match commence, on est en pleine démesure à l’américaine: le match est retransmis aussi dans les toilettes, il y a des écrans absolument partout et le bruit y est assourdissant. Tout est tout simplement gigantesque et à fond la caisse: la clim’ (on porte nos gilets et Numéro Bis se couvre les jambes avec une serviette de plage Kalenji), le son, les écrans mais l’ambiance est bon enfant, les serveurs souriants et les Nains engloutissent leur menu hamburgers-frites-cookie à 11h. Tout va bien, c’est les vacances…

DSC_0611.JPG

Les Bleus gagnent et Joe Dassin hurle dans les baffles ses « Champs Elysées » sous des supporters euphoriques. Après trois heures dans ce bar, on en sort complètement ahuris et on se dirige vers la CN Tower qui se trouve à une centaine de mètres. On n’a pas forcément prévu d’y monter aujourd’hui mais étonnamment il y a très peu de monde: on ne fait même pas la queue, un miracle en haute saison! On a acheté un Citypass qui sert de coupe-file et permet d’entrer dans 5 sites touristiques de Toronto. A acheter absolument car elle réduit considérablement les frais, on télécharge les Pass sur le portable et c’est easy!

DSC_0620.JPG

DSC_0615.JPG

Les Nains commencent leur débat « c’est plus haut-c’est pas plus haut que la Tour Eiffel » et on emprunte le vertigineux ascenseur de verre qui nous monte à la plateforme de la Tour, à 345 mètres. C’est donc plus haut que la Tour Eiffel …

DSC_0627.JPG

DSC_0634.JPG

IMG_3142.jpg

IMG_3129.jpg

On prend notre rôle de touristes à coeur: on s’amuse à marcher sur le plancher de verre, on fait deux mille photos du panorama à 360° et on achète des cartes postales à 12 CAD à la boutique.

Au sortir de la tour, on décide de visiter l’Aquarium, à quelques pas de la CN Tower et inclus dans le Citypass. On passe un bon moment, Numéro Bis est en mode « je sais combien pèse, mesure, mange chaque bestiole » et Doudou maintient ses deux grandes billes écarquillées dans le noir tout le long malgré la fatigue due au décalage horaire.

DSC_0645.JPG

DSC_0660.JPG

DSC_0663.JPG

17h, on en a plein les pattes et on rentre au bercail sous un soleil de plomb et une chaleur étouffante.

Jour 2: Toronto Island et la malaria.

Encore un  peu décalés, on se rend tôt dowtown car on a prévu d’y prendre un ferry pour nous rendre à Toronto Island. On passe sans cesse du chaud au froid: la chaleur moite de la ville vs les transports publics climatisés à fond la caisse. Ce qui nous surprend le plus ce sont les gros véhicules, les camions, les SUV qui polluent énormément et l’énergie dépensée dans tous les systèmes de climatisation, c’est fou! Ça contraste tellement avec notre mode de vie campagnard où on essaie de faire attention aux déchets, à la consommation d’énergie, d’eau, etc.

DSC_0676.JPG

On embarque sur le ferry depuis le Jack Layton Ferry Terminal (acheter les billets en ligne avant, c’est plus rapide et simple: 3,8 CAD/ enfant et 7.7 CAD/ adulte).  La traversée ne dure qu’un petit quart-d’heure et vaut vraiment le coup car la vue de la skyline est époustouflante, on ne s’en lasse pas.

DSC_0689.JPG

Une fois débarqués, nous voilà partis en direction de la plage de Handsand où on compte se baigner car il fait très chaud. On marche trois kilomètres sous un soleil de plomb, les Nains ne se plaignent miraculeusement pas et avancent d’un bon pas. On atteint enfin la plage. Mauvaise pioche : un nudiste passe le balais sur un petit pont de bois et semble prêt à nous accueillir, sous les yeux hébétés des Nains. Il fait une chaleur à crever, d’accord, mais pas encore assez pour qu’on entre dans cette plage…

IMG_3167.jpg

On trouve notre bonheur à une centaine de mètres: une grande plage de sable blanc et il n’y a pas un chat, le secouriste n’a même pas encore pris son poste. On décide d’aller se tremper dans l’Ontario, le drapeau affichant « Eau bleue ». On se doute bien que la baignade ici n’est pas la panacée mais tant pis, on chopera la malaria…

DSC_0696.JPG

La secouriste arrive enfin et nous aborde au bout de quelques minutes pour nous recommander d’éviter de tremper la tête dans l’eau car il y a une forte concentration de bactéries aujourd’hui.

DSC_0691.JPG
Dix minutes plus tôt…

Bref, on a sûrement chopé la malaria.

11h est intenable au soleil, on se réfugie donc à l’ombre des nombreux arbres de l’île pour pique-niquer et piquer un somme.

C’est le paradis des Nains ici: il y a de nombreux jeux, jeux d’eau, parcs. Il y a aussi un parc d’attractions que nous n’avons pas fait : 130 CAD pour 4 personnes, c’est pas donné et il aurait fallu qu’on y passe la journée pour l’amortir. De toutes façons, on n’est pas super fans des parcs d’attraction….

L’orage menace, en toute bonne logique on va se prendre la traditionnelle drache à laquelle nous sommes soumis à chaque voyage. On avait promis aux Nains d’aller à la piscine car il y en a partout dans Toronto et qui plus est gratuites mais le temps vient contrarier notre projet.

Demain? Qui sait, après Chinatown peut-être…!

DSC_0709.JPG

Jour 3: Toronto cosmopolite et le syndrome du MAP.

On consacre la matinée au Royal Ontario Museum (ROM) et on n’a pas été déçu!

Comme on se pointe avant l’ouverture du musée, on en profite pour faire un tour de quartier: buildings et bâtiments anciens se côtoient, créant une ambiance particulière.

DSC_0714.jpg

DSC_0719.jpg
On a adoré l’air blasé du chauffeur quand je lui ai demandé de faire monter les Nains à bord…

Les porte du ROM ouvrent et on est parmi les premiers à entrer, merci le Citypass. Un étage entier dédié aux dinosaures et aux minerais…Les Nains ne savent plus où donner de la tête et se hâtent dans les allées pour ne pas en perdre une miette. DSC_0722.jpg

DSC_0749.jpg

DSC_0734.jpg

Le musée est gigantesque et on flâne dans les différentes zones. Les Nains préfèrent la partie « Asie » mais sûrement parce qu’ils ont regardé Kung fu panda 3 la veille. Doudou s’émerveille des statues à tête de Gouda (…) et Numéro bis va d’une vitrine d’exposition à une autre en mode audio-guide.

On sort du musée au bout de deux bonnes heures et on pique-nique dans un petit coin de verdure, le Queen’s Park, situé au milieu de deux grosses avenues mais qui est étonnamment calme et à l’abri du bruit. On regarde les joggeurs faire huit cents fois le tour du petit parc pendant qu’on mange nos sandwiches, les Nains jouent au loup, la petite brise nous rafraîchit. Bref, on est bien Tintin.

Les batteries rechargées, on passe par le Parlement pour nous rendre à Kensington market, un quartier très éclectique où s’alignent des restaurants en tout genre, des friperies, des cafés.

DSC_0765.jpg

DSC_0767.jpg

La promenade dans Kensington Market est très sympa: surprenante, animée, joyeuse et colorée.

DSC_0786.jpg

DSC_0784.jpg

DSC_0783.jpg

DSC_0781.jpg

Le syndrome MAP (mal aux pieds) commence à apparaître chez les Nains. Doudou est au bout de sa vie mais rien de tel qu’une aire de jeux pour leur faire oublier leurs maux…

DSC_0773.jpg

DSC_0775.jpg

DSC_0777.jpg

…car notre périple du jour n’est pas terminé. On veut flâner dans Chinatown qui est à quelques rues de Kensington Market. On fait patienter les Nains avec un jus de canne à sucre et Doudou sort son plus bel accent anglais pour le commander.

DSC_0794.jpg

DSC_0787.jpg

DSC_0789.jpg

On enchaîne les boutiques de souvenirs made in China et on évite de justesse l’achat d’un Katana en plastique ainsi que d’un sabre de Samouraï en bambou sous les yeux courroucés des Nains. Le syndrome MAP revient en force et Numéro Bis sort son arme ultime: la chouine. On contre-attaque sur-le-champ avec notre missile Scud :

DSC_0800.jpg

Publicités

Des choses à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s