La tête dans les nuages·Norvège

La Norvège avec les Nains # Lyderhorn

Il y a deux paramètres à prendre en compte quand tu voyages en Norvège, surtout avec des Nains :

  • la météo: si tu as de la chance, il ne pleuvra qu’une partie de la journée.
  • le dénivelé: tout n’est que montées et descentes, plus ou moins escarpées.

On est rivé en permanence sur notre appli météo et sur le site répertoriant les sentiers de randonnées. Aujourd’hui, le ciel est dégagé et on ne veut pas faire beaucoup de route pour nous rendre à un départ de rando. Le mont Lyderhorn répond à nos attentes: un aller-retour de 5km sur une des sept montagnes qui entourent Bergen avec environ 300m de dénivelé.

Le point de départ de la randonnée pour grimper à Lyderhorn est un petit parking soi-disant public. Sauf qu’à notre arrivée, on s’aperçoit qu’il appartient à Esso et qu’on risque la mise en fourrière. Il y a d’autres voitures norvégiennes donc s’ils prennent le risque, on le prend aussi. Advienne que pourra.

Le sentier est assez raide et rocailleux dès le départ mais facile.

Cette randonnée est classée « Bleue », c’est-à-dire qu’un enfant de 5ans peut la faire. Bon, il faut quand même prendre en compte que les montagnes sont le terrain de jeu des Norvégiens, ils vont randonner comme on va se promener dans un parc. Lors de cette rando, on croise des autochtones qui grimpent avec leur bébé sur le dos à bon train, des mamies qui descendent rapidement, des jeunes filles qui montent en courant. Bref, on est des petits joueurs ici. Ça crapahute sévère!

La fin de la grimpette est raide: on fait un brin d’escalade dans la roche pour atteindre le sommet. Ça souffle fort en haut, on comprend pourquoi les Norvégiens grimpent tous un k-way ou coupe-vent à la taille. Sont pas fous!

En fait, Lyderhorn, c’est un peu leur balade familiale du dimanche… Nous on a mis plus de deux heures, en prenant notre temps, certes, mais on n’a quand même pas traîné. Bon, on a aussi fait un petit détour parce qu’on s’est trompé de chemin: une petite descente-remontée qui nous a bien fait monter le cardio.

A notre retour, notre bonne vieille Skoda est toujours là et on part pique-niquer à dix minutes, dans un petit coin bien connu des locaux, Lyreneset: un endroit mignon au bord de l’eau, des jeux pour enfants et un sentier de promenade. Oui, encore un.

Les Nains ne sont même pas fatigués, ils courent, sautent, grimpent, jouent… alors que nous, nous avons les cuissots qui commencent à piquer. Finalement, c’est peut-être eux qui vont nous épuiser…

Publicités

Un commentaire sur “La Norvège avec les Nains # Lyderhorn

Des choses à dire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s